Check-list de vos assurances professionnelles

 

Que vous soyez starter ou dirigeant d’entreprise de longue date, un check-up de vos assurances est toujours le bienvenu pour la bonne santé de votre business. Il est d’ailleurs recommandé de le faire chaque année. 

 

En effet, vous relevez sans cesse de nouveaux défis, et avec eux, d’autres risques surviennent. Travaux, recrutement, chiffre d’affaires… Autant de variables qui pourraient avoir des conséquences sur l’étendue de vos couvertures et les montants assurés.

Inventorier les risques

Dans un premier temps, veillez à dresser la liste exhaustive des risques encourus, liés entre autres à des immeubles, des meubles, des machines, des véhicules, du personnel, etc. Et demandez-vous aussi si vous êtes, vous-même, couvert en cas d’accident, de maladie, de mise en cause de votre responsabilité. 

Assurer la pérennité de vos activités à la suite de sinistres est tout à fait possible.
Parcourons ensemble différents cas de figure.

Avoir des garanties financières

Nous ne sommes jamais à l’abri des aléas de la vie. C’est pourquoi il existe des solutions limitant leurs répercussions au maximum :

  • une assurance Revenu garanti qui permet de compenser partiellement la perte de revenus en cas d'incapacité de travail due à une maladie ou un accident (les primes étant totalement déductibles fiscalement) ;
  • une assurance santé qui couvre vos frais médicaux avant, pendant et après une hospitalisation en Belgique ou à l'étranger ;
  • une assurance décès qui contribue à préserver le niveau de vie de votre famille si vous décédiez subitement.

Préserver votre niveau de vie après la pension

Il existe différentes possibilités, toutes assorties d'un avantage fiscal :

  • que vous travailliez en société (PLCI ordinaire ou PLCI sociale, contrat INAMI si vous êtes un (para)médical conventionné, Engagement Individuel de Pension, couvertures décès et incapacité de travail complémentaires)
  • ou que vous ne travailliez pas en société (PLCI ordinaire ou PLCI sociale, contrat INAMI si vous êtes un (para)médical conventionné, épargne-pension, épargne à long terme).
  • Sans oublier la constitution d’une pension complémentaire pour vos collaborateurs.

Protéger votre responsabilité

Pensez à toutes les situations où un tiers subit un dommage par votre faute (même la plus légère). Cela pourrait engager votre responsabilité ou celle de votre entreprise. Il existe dans ce cas :

  • une assurance RC Exploitation pour couvrir la responsabilité du fait de l’entreprise (par ex. : les dommages causés par des engins qui ne circulent pas sur la voie publique, des dommages à l’environnement et des troubles de voisinage) ;
  • une assurance de responsabilité professionnelle, qui est même obligatoire pour certaines professions (par ex. : médecins, architectes).
  • une assurance qui couvre votre responsabilité de producteur, si vous fabriquez des produits ;

Protéger vos activités

​En fonction de vos activités, vous pouvez entre autres :

  • couvrir votre bureau ou commerce s'il devait y avoir un incendie, une inondation, une tempête… ;
  • souscrire une assurance Vol en cas de cambriolage ou de braquage ;
  • assurer votre matériel informatique et électronique et/ou vos machines ;
  • protéger vos flux de cash ;
  • bénéficier d'une protection financière après un sinistre ;
  • prévoir une indemnisation correcte en cas d'accidents du travail ;
  • assurer votre véhicule.

Vous venez d’avoir un aperçu des risques à couvrir. Mais votre situation professionnelle nécessite une protection sur mesure. Pour plus de confort et d'avantages pour votre activité, vous pouvez par exemple regrouper différentes assurances.

Discutons-en pour trouver la meilleure solution !

Source : http://www.abcassurance.be/travail-entreprise/check-list-creer-une-entreprise